Aller au contenu principal

Travaux de restauration écologique de la Sablière du Planois

Dernière mise à jour :

L’ancienne sablière du Planois, située au nord du massif du Bois de la Houssière près d’Hennuyères, fera l’objet cet automne d’un ambitieux projet de restauration des milieux naturels, dans le cadre du projet LIFE « Belgian Nature Integrated Project » (BNIP), sous la supervision du Département Nature et Forêts du Service Public de Wallonie, gestionnaire, et en collaboration avec l’asbl Natagora.

Dès l’arrêt de l’exploitation du sable dans les années 1970, la sablière, désaffectée, a rapidement été colonisée par des végétations de landes à bruyère et de pelouses sur sable, deux habitats Natura 2000 menacés à l’échelle européenne, qui abritent une faune et une flore particulièrement remarquables.

En effet, les milieux sableux bien ensoleillés présentent des conditions chaudes et sèches favorables à de nombreuses espèces de plantes annuelles tels que la canche précoce ou la cotonnière naine mais aussi à de nombreux insectes, tels que les abeilles sauvages, les cicindèles, les fourmilions, la coccinelle des bruyères, le minotaure, des reptiles tels que le lézard vivipare et l’orvet fragile, ou encore des oiseaux tels que l’engoulevent d’Europe ou le pipit des arbres.

Au fil des ans, en l’absence d’une gestion adéquate, le site s’est progressivement reboisé suite à sa colonisation par les bouleaux. Avec la fermeture du milieu, les bruyères régressent et les espèces caractéristiques des landes et pelouses tendent alors à disparaître.

Alors qu’il s’agit d’un site majeur pour la préservation de ces habitats à l’échelle wallonne, repris à l’inventaire wallon des sites de grand intérêt biologique, il est apparu, dans le cadre du plan d’actions « pelouses et landes Atlantiques » du LIFE BNIP, qu’il était indispensable de mener des actions en vue du maintien et de la restauration de ces biotopes au sein de la sablière de Planoi.

La restauration du site comprendra une phase de déboisement des bouleaux ayant colonisé la lande. Une seconde phase visera à dévitaliser les souches par rognage mécanique, et ensuite à restaurer le caractère sableux d’une partie de la surface par la technique de l’étrépage, consistant à décaper l’humus pour mettre à jour le sable et les graines de la bruyère en dormance dans le sol. Plusieurs talus sableux seront également aménagés en faveur des abeilles sauvages, voire de l’hirondelle de rivage.

Pendant la durée du chantier, pour des raisons de sécurité, le site ne sera plus accessible au public et les sentiers seront fermés. Ceux-ci pourront être rouverts dès la fin du chantier, pour permettre une redécouverte de ce paysage de landes restauré.

Ces travaux sont réalisés dans le cadre du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural), et concernent également, au sein du site Natura 2000 du Bois de la Houssière, la restauration de landes et pelouses sur les sites du Vertbois, de la Tête du Bois et du Bois de Fauquez.

Textes et photos Julien Taymans (LIFE BNIP – Natagora)

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON